• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une visite inattendue, et impromptue

Une visite inattendue, et impromptue - Maude Brisson

Ce soir, j'ai rencontré un des anciens amis de mon mari, du temps où il fréquentait le cégep. Ils ont toujours gardé une bonne relation, même si plusieurs années se sont écoulées.

Alors que nous sommes en vacances chez ma belle-sœur Michelle, mon mari a reçu un appel de cet ami. Il venait d’apprendre qu’on était chez Michelle, il a donc insisté pour passer le voir, même s’il était déjà onze heures du soir. À ce moment, j’ai compris qu’il avait un chalet pas loin de Bracebridge, et il s’est lui-même invité chez ma belle-sœur.

La dernière fois que je l'ai vu, c’était il y a deux ans, soit trois semaines après la naissance de mon fils. Il  était venu nous voir pour nous féliciter et nous apporter un cadeau pour le bébé.

Il était arrivé accompagné de son épouse et de ses trois enfants. Je me souviens qu’ils étaient arrivés trois heures plus tard que prévu.

Cette fois-ci, ce fut la même histoire. Je n’ai pas trop aimé le fait qu’ils soient venus aussi tard, ni qu’ils soient restés pour plus d’une heure.

Je regardais ses enfants qui semblaient s'endormir sur le canapé, et je me demandais pourquoi leurs parents ne les avaient déjà mis dans leurs lits, au lieu de les emmener en visite chez des gens aussi tard.

Mais comme chaque parent élève ses enfants à sa manière, je n’ai rien dit.

Son épouse semblait avoir rajeuni. Je l’ai complimenté, et je lui ai demandé quel était son secret. Elle m'a avoué avoir fait un traitement esthétique de juvederm montreal. Elle avait visiblement diminué le nombre de rides qu’elle avait auparavant.

Durant leur visite, l'ami de mon mari s’est comporté comme un sri lankais typique. Il a parlé tout le temps dans sa langue maternelle (le cingalese ou sinhala), ignorant le fait qu’il y avait d'autres personnes qui ne le comprenaient pas. Pendant sa conversation avec mon mari, il m’a donné l’impression d’avoir un air de condescendance fort blessant envers les femmes. Sa femme a essayé de participer dans la conversation, mais il l’a soudainement interrompu en disant quelque chose dans sa langue que je n'ai pas comprise. Mais en la regardant, je me suis rendu compte qu’elle n’était pas très contente. Le ton que son mari avait utilisé n’était un des très aimable.

Moi, personnellement, je l’ai trouvé vraiment vexant. J'ai toujours détesté ce type des hommes qui ont une attitude de macho, qui pensent que la femme doit être soumise. C’était très désagréable de l’entendre lui parler ainsi, surtout dans la maison de ma belle-sœur.

J'ai regardé mon époux, et il sut immédiatement que j’étais irritée, et que je le voulais hors de la maison. Deux minutes plus tard, je les ai vu se lever et se dirigeant vers la porte. Ils m'ont souhaité “Bonne nuit” et sont sortis. Je n'ai pas demandé à mon mari, ce qu’il leur avait dit. J’étais contente de ne pas le voir devant mes yeux. J'ai éprouvé de la pitié envers sa femme, mais je ne pouvais pas l'aider.

 

The author:

author

Bonjour tout le monde, moi cest Maude! Il me fait grand plaisir de partager avec vous des billets qui parleront de mon quotidien de maman et de mon travail de rédactrice publicitaire. Sachez que je ne suis pas toujours assidue, il faut comprendre que je dois m'occuper aussi de mes trois magnifiques bambins! Cela dit, ne vous inquiétez pas, je viens régulièrement faire mon tour! À bientôt.